06 68 022 622
04 28 35 05 50

La Rétrogradation

LA RETROGRADATION

Jadis ( les anciens) se servaient de la rétrogradation pour RALENTIR le véhicule
Avec les moyens technologiques d’aujourd’hui, c’est parce que l’on a ralenti le véhicule que l’on va rétrograder.

Afin d’adapter sa vitesse (le levier)à son allure (le compteur).

On peut donc dire que la rétrogradation commence par le frein … et se termine par la frein puisque c’est la dernière pédale que l’on lâche.
IL FAUT IMPERATIVEMENT :S’enlever de la tête que le fait de rétrograder fait ralentir le véhicule.

** le seul et unique moyen de ralentir c’est de freiner. Donc lorsque j’arrive sur une zone de danger, je freine, j’adapte mon allure et ensuite je rétrograde.

DONC UN CONSEIL: organise toi à l’avance : dès que tu vois une intersection, un stop, un feu, un rond point : contrôle ton retro arrière et freine franchement si tu peux (que personne ne te colle derrière), là tu rétrogrades en continuant de freiner et ce jusqu’à être à la bonne allure, suffisamment faible pour voir ce qui se passe à l’intersection, prendre la bonne décision et pouvoir t’arrêter si nécessaire.

La voiture peut faire des à- coups si tu enlèves ton pied de l’embrayage trop vite, donc tout en douceur ( toujours talon au sol pour bien retenir la pédale ), si elle semble peiner c’est que tu n’as pas assez rétrogradé.
le pied droit est maintenu sur le FREIN donc il appuie un peu (attention au dosage, sinon la voiture s’arrête !!) ainsi l’on est toujours en sécurité car le frein moteur « virtuel » est complété par le frein physique majeur, donc l’on CONTROLE la voiture avec la baisse du régime moteur et avec la pression de freinage correctement dossée (c’est une apptitude qui viendra petit à petit avec l’exercice). Les feux arrière de « stop » restent allumés, les usagers qui sont derrière seront prévenus à l’avance de mon ralentissement.

TECHNIQUEMENT.
1°)sur le frein TROIS actions
 Je freine,
 je dose mon freinage et…
 je conserve mon pied sur le frein sans ajouter de freinage.
2°)je débraye à fond
3°)je passe ma vitesse inférieure ( de la 3eme à la deuxième par exemple)
4°)je relâche très progressivement et complétement mon embrayage
5°)je ré-accélére si les circonstances l’exigent.( et donc je termine ma rétrogradation en lâchant le frein)